Poires

Voilà le dégât le plus fréquent sur mes poires : une guêpe creuse une petite cavité systématiquement au pied de la queue et la pourriture s’y installe très vite. Ces attaques de guêpes se font alors même que les poires sont loin d’être mûres, et elles ne consomment pas plus de la poire, préférant aller sur une autre. Il y en a tellement que je cueille les poires restantes pour les mettre à l’abri et les laisser mûrir hors arbre.

Pommes

Mes pommes Reine des Reinettes exposées plein sud et hors de l’abri du feuillage ont été passablement brûlées par le soleil anormalement ardent de cet été. Ce sont des pommes à la peau assez fine et à la chair tendre, c’est un défaut dans ce cas précis. Par ailleurs, c’est sans doute une des meilleures pommes question goût. On ne peut pas tout avoir.

Glaïeul

Quand on enlève les glaïeuls en fin de saison, il reste toujours en terre des mini-bulbes. Si on les laisse aller l’année suivante, ils peuvent se développer assez bien et même déjà produire une floraison. Même si c’est une fleur plus petite que la normale, elle convient cependant très bien pour faire des bouquets.