Chrysanthèmes

Mes chrysanthèmes pomponettes commencent à pâlir sérieusement. Elles restent quand même suffisamment décoratives et elles pourront dire qu’elles ont tenu le coup jusqu’au nouvel an (moyennant une mise à l’abri dans la serre les nuits de gel).

Et il y a déjà les futures boutures au pied des plants. Ca promet un peu d’occupation pour 2019.

Jardin à l’italienne

Voilà la meilleure définition que j’ai trouvée du jardin à l’italienne : une galerie d’art à ciel ouvert. C’est un peu ce qu’on retrouve dans la partie jardin à l’italienne du domaine de Hever Castle dans le Kent. Mais ici, l’influence anglaise fait que c’est quand même très fleuri et végétalisé.

On retrouve aussi cette idée de galerie d’art à ciel ouvert dans ce petit jardin de l’antique Herculanum. Bien entendu, la végétation de l’époque est entièrement disparue dans ce cas. Difficile de dire si tout ça était aussi fleuri.

Vent d’hiver

« Vive le vent d’hiver » qu’ils disaient! Mon beau mimosa n’est vraiment pas d’accord, il a perdu la moitié de ses branches. Je vais laisser fleurir ce qui reste et puis adieu. Il ne sera pas nécessaire de faire le rempotage que j’avais prévu au printemps.

Je peux toujours essayer de faire des boutures avec les branches qui ont été cassées mais c’est plus qu’aléatoire.