Culture de noyers

L’automne passé, j’ai fait l’essai de conserver des noix dans du sable dans un pot enterré, comme je le fais avec succès pour les carottes. Question conservation c’est raté, par contre question culture c’est très réussi, au moins la moitié des noix ont germé. Bien sûr, sous couvercle les germes sont restés blancs et ne se sont pas développés normalement. A ne pas refaire.

Courge Butternut

Voilà ma récolte de courges Butternut de l’année. Ca représente 20 Kg par plant (au lieu de 32 l’année passée). Ces deux dernières années, j’ai laissé ces courges courir au sol au lieu de les palisser. Cela a eu comme effet que des racines auxiliaires parfois appréciables se sont formées ici et là au long des tiges. En ces années de fortes sécheresses, ça peut vraiment avoir son utilité. Par contre ces plants prennent alors beaucoup de place et se faufilent entre d’autres légumes qu’elles gênent parfois en leur prenant pas mal de lumière.

Moniliose

Le moindre trou dans la peau de mes poires et de mes pommes (une simple morsure de guêpe par exemple) se traduit tout de suite par une attaque de moniliose. C’est une maladie cryptogamique qui se caractérise par l’apparition de lignes concentriques de point blanc sur fond brun de pourrissement. Pas facile de se débarrasser de cette maladie une fois que l’arbre l’a portée.

Floraison de Butternut

Il a plu tout ce weekend (au moins 70l/m²). Après plusieurs semaines de sécheresse et la canicule, ça a fait grand bien au jardin. Du coup, c’est quelques dizaines de fleurs qui se sont épanouies ce matin sur les Butternuts. Espérons qu’elles fructifieront, jusqu’à présent je n’ai que 3 fruits bien formés sur 2 plants (j’en ai eu 12 par plant l’année passée), les autres ont avorté je suppose à cause de la sécheresse. Parmi celles-ci il y a pas mal de fleurs mâles qui avaient cruellement fait défaut jusqu’à présent.