Camélia

 

Est-ce vraiment possible d’aller dans une pépinière sans se laisser tenter? Plus facile d’aller sur la lune je crois.

L’achat d’hier : deux pivoines et deux buddleia nains (j’ignorais qu’il y en avait des naturellement nains, on verra si c’est vrai). Et puis un camélia Sassanqua Rose de Ségur. Il était vraiment trop beau. Et maintenant je ne sais pas trop où le planter. Je crois que je vais opter pour la culture en pots.

IMG_0195

IMG_0191

 

 

 

 

Les feuilles mortes

Début de ramassage des feuilles mortes. J’utilise un aspirateur broyeur portatif qui est un outil vraiment pratique. Même les feuilles de noyer sont aspirées et broyées sans difficulté.

Pour limiter le temps de fonctionnement de la machine (elle est assez bruyante et énergivore) je fais un premier rassemblage au balai de pelouse classique.

Tout ça va faire un excellent apport au compost.

IMG_0185

Compostage

Journée compost hier. J’ai tamisé un de mes tas de compost et j’en ai ainsi récupéré largement plus de 400 litres que j’ai étalé sur une partie de mon potager.

J’utilise un tamis spécialement conçu pour être adapté à une brouette. C’est un accessoire vraiment pratique.

Le tas utilisé a été commencé en octobre de l’année passé et a été alimenté jusque fin mars de cette année. Tous les éléments ont donc eu au moins 6 mois de maturation.

IMG_0174

 

Glaïeul

J’ai arraché mes glaïeuls tant que le sol n’est pas détrempé. Ils sont rangés par couleur et je vais les laisser se ressuyer quelques jours puis je les arrangerai pour les garder en cave jusqu’en avril/mai.

La plupart des cormes plantés donnent deux nouveaux cormes prêts à être plantés l’année prochaine. Mais certains en ont donné trois et d’autres un seul, les jaunes semblent être les plus prolifiques. Ils ont tous produit en plus quantité de mini-cormes trop petits pour être plantés directement mais qui pourraient convenir pour faire une pépinière.

les feuilles ne sont certainement pas perdues, elles seront broyées pour ajouter au compost.

IMG_0169