Petits pois

Les fanes de petits pois peuvent faire un bon paillage pour d’autres légumes. Ca facilite la vie si on les hache grossièrement avec une cisaille à haie. Et après usage, ça peut aussi passer au compost. Quand on enlève les fanes des pois, il faut éviter de les arracher. En effet, c’est sur les racines que sont fixés les nodules contenant l’azote capté naturellement dans l’air par la plante. Ce serait dommage de les enlever en même temps que les plants fanés.

Sur l’emplacement des ces pois, j’ai semé des pois mangetout, du pourpier doré à grandes feuilles et des carottes, ces dernières pour récolte en automne. Par après j’y sèmerai aussi du cerfeuil mais j’attend qu’il fasse moins chaud, ce légume n’apprécie pas vraiment les grandes chaleurs.

Semis de chicons

Vu l’absence prolongée de pluie, le sol est assez sec en surface. J’ai alors arrosé la place de semis de mes chicons hier soir sur une vingtaine de centimètres de large pour pouvoir affiner la terre et faire le semis correctement ce matin. Cela fera aussi une réserve d’humidité en surface le temps de la levée du semis. Pour compléter, j’ai recouvert le semis d’un voile d’hivernage lesté de barres de bois et censé limiter les pertes par évaporation. Ca devrait marcher comme ça. C’est ce que j’avais fait aussi pour mes scorsonères, qui commencent maintenant à lever.

Choux-fleurs

Hormis quelques laitues à faucher, ma première récolte de l’année c’est des choux-fleurs d’hiver. Ca représente 1,4 kg pour les 2 pièces. Avec les sécheresses qui deviennent maintenant récurrentes, je pense que je vais faire de plus en plus de cultures d’hiver. Mais d’un autre côté, les hivers ne seront peut-être pas toujours aussi doux que ce dernier.