Semis de haricots

Je ne fais presque plus de semis de haricots en pleine terre. Il y a trop souvent des problèmes liés à la météo ou aux ravageurs. C’est pourquoi je fais les semis en caissette avec repiquage ultérieur sur place. Les résultats sont meilleurs, mais pour sécurité je garde quand même quelques plants qui pourront remplacer des plants qui seraient défectueux pour l’une ou l’autre raison.

Carottes

Fin mars j’ai fait un semis de carottes courtes et de classiques carottes Nantaises. Le but était d’avoir des carottes courtes précocement par rapport aux nantaises. Apparemment, il n’y a pas de différence sensible à ce point de vue là finalement. La différence est que les courtes font en moyenne 40 gr au lieu de 70 pour les nantaises. A l’avenir j’en resterai à mes bonnes vieilles Nantaises.

Haricots grimpants

J’ai placé les rames de mes haricots grimpants. Ils sont en train de germer en caissettes, la plantation sera sans doute pour la semaine prochaine. Ces haricots montent assez haut, c’est pourquoi je les place côté nord du potager de façon à ce qu’ils ne portent pas ombrage sur les autres cultures. Côté sud de la parcelle des légumineuses, ce sont les petits pois.

Laitues

Deux laitues de même développement furent plantées début mars l’une en serre, l’autre en pleine terre en extérieur. La différence est maintenant notable, celle cultivée en serre est au moins le double de l’autre. Inconvénient : dès le mois de mai, il fait vite trop chaud dans la serre et les laitues ont tendance à faner. Pour compenser, il faut arroser plus et alors c’est la pourriture qui risque de s’installer. Le jardinage serait bien trop ennuyeux s’il n’y avait pas tous ces petits problèmes pour lesquels se tracasser.

Plantations du jour

Les plantations d’hier : une centaine de poireaux en extérieur et deux tomates cerises dans la serre. Les plants de tomates qu’on trouve sur les marchés sont nettement plus avancés que les miens. C’est pour avoir quelques tomates très tôt que j’en plante deux exemplaires. Les miennes sont par ailleurs de meilleure qualité et je les planterai par après pour avoir des tomates vers la mi-juillet.

Plantation de brocolis

Plantation de brocolis sous voile anti-insectes aujourd’hui. Ce voile empêche le passage des papillons (piérides et noctuelles notamment), mais aussi de la trop présente mouche du chou. Les arceaux de support sont en tubes électriques rigides de 20 mm (largeur de 45 cm et hauteur de +/- 70 cm, ils sont placées à une distance de 35 cm). Un inconvénient : en cas de tempête, il faut s’attendre à devoir recommencer le montage. C’est le moyen le plus efficace que j’ai trouvé jusqu’à présent, hormis les pesticides que je n’emploie pas.