Chrysanthème

C’est un peu dommage que les chrysanthèmes à grosses fleurs traînent derrière elles une telle réputation de fleur de cimetière. Ce sont pourtant des fleurs magnifiques que j’utilise chaque année pour fleurir ma terrasse, moyennant un abri en cas de gel nocturne. Il m’est déjà arrivé de les garder en fleurs jusqu’en fin d’année, en année de météo favorable.

Boutures

Mes boutures de chrysanthèmes ont l’air de vouloir reprendre. Il y des pomponettes et des boules. Je n’essaie pas d’en faire des sujets de Toussaint trop bien formés. Ils sont destinés à la décoration chez moi et une forme pas trop régulière est préférable à mon avis. Il y a aussi un bout de branche cassée de pivoine arbustive que j’ai mise en pot à tout hasard, mais là je n’espère pas une reprise. Et il y a aussi un nouveau fuchsia, un « Maori Maid ». Maintenant que j’ai acheté ce nouveau plant, mon ancien fuchsia que je croyais tout à fait foutu commence à former de minuscules bourgeons. Il aurait pu commencer plus tôt.

Chrysanthèmes

Mes chrysanthèmes pomponettes commencent à pâlir sérieusement. Elles restent quand même suffisamment décoratives et elles pourront dire qu’elles ont tenu le coup jusqu’au nouvel an (moyennant une mise à l’abri dans la serre les nuits de gel).

Et il y a déjà les futures boutures au pied des plants. Ca promet un peu d’occupation pour 2019.

Chrysanthème

Moyennant la mise à l’abri dans la serre lors des nuits de gel, mon chrysanthème pomponette a encore belle allure. C’est une des boutures que j’ai faites au printemps. Je n’ai pas cherché à faire une belle demi-sphère comme on les voit dans le fleurissement des cimetières. Grouper par trois dans un pot fait pour a l’avantage que ça ne se renverse pas au moindre coup de vent.