Glaïeul

Pour une même fleur, la photo du dessus a été prise en balance des blancs de 4.300°K, celle du dessous en balance des blancs préprogrammée « nuageux ». C’est celle du dessus qui rend le mieux la couleur réelle, sans être 100% réaliste malgré tout. La balance des blancs est un des éléments que j’ai le plus de mal à gérer en photo de fleur.

Les renoncules dans mon mixed border

Mon long mixed border longeant mon potager n’est pas encore que très peu fourni. Il n’y a pour le moment que les renoncules qui soient en fleur. Malheureusement la pluie et le temps humide et chaud de ces derniers jours a déjà créé des attaques de rouille (c’est certainement le pire ennemi des renoncules). A part ça il y a aussi des glaïeuls, des dahlias, des zinnias, des reines-marguerites et des muflier. Encore quelques semaines de patience.

Glaïeuls

C’est le moment de préparer les cormes de glaïeuls pour passer l’hiver. Enlever les vieilles peaux peut éviter les moisissures si le local de conservation est trop humide. De plus, ces vieilles peaux peuvent contrarier le démarrage des germes au printemps. En principe tout ça devrait repousser l’année prochaine. Pour étaler la floraison, j’essaie de faire une première plantation mi-avril, puis une autre mi-mai si les germes ne sont pas déjà trop développés. 

La couleur du corme n’est pas forcément représentative de la couleur des fleurs. Ces cormes jaunâtres ont produit des fleurs bleues centrées de blanc.

Glaïeul

J’ai arraché mes glaïeuls tant que le sol n’est pas détrempé. Ils sont rangés par couleur et je vais les laisser se ressuyer quelques jours puis je les arrangerai pour les garder en cave jusqu’en avril/mai.

La plupart des cormes plantés donnent deux nouveaux cormes prêts à être plantés l’année prochaine. Mais certains en ont donné trois et d’autres un seul, les jaunes semblent être les plus prolifiques. Ils ont tous produit en plus quantité de mini-cormes trop petits pour être plantés directement mais qui pourraient convenir pour faire une pépinière.

les feuilles ne sont certainement pas perdues, elles seront broyées pour ajouter au compost.

IMG_0169

 

Graines de glaïeuls

J’ai récolté quelques graines de glaïeuls (jaune et rose). Je ferai l’essai de les semer au printemps prochain. Mes derniers essais, il y a de nombreuses années, n’avaient produit que des glaïeuls uniformément blancs.

En général, les glaïeuls se multiplient d’eux-mêmes par production de nouveaux cormes (le plus souvent un corme planté donne deux cormes, parfois trois, naturellement). Le semis est donc plutôt pour le plaisir.

DSCN9955

DSCN9958

Glaïeul

J’ai encore quelques glaïeuls retardataires. Mes glaïeuls ont donné des fleurs de mi-juillet à début septembre. Ce n’est pas si mal.

J’entends que beaucoup se plaignent de l’inhestétique de cette plante qui, c’est vrai est assez rigide et se met souvent à verser en tous sens en cas de grand vent ou de fortes pluies. On lui reproche aussi son peu de durée. Pour améliorer, on peut planter à la base des fleurs plus basses : zinnias, reine-marguerites, œillets d’Inde, etc.

Le glaïeul est ce que j’appelle une fleur « feux d’artifice » : c’est merveilleux mais ça ne dure pas. Il faut être là au bon moment pour en profiter le mieux. C’est dans cette idée que l’on peut le mieux l’apprécier.

Du glaïeul, il faut admirer l’éclat de ses couleurs qui sont toujours très vives et très variées. Pour moi, c’est un enchantement qui vaut bien les désagréments collatéraux.

DSCN9655