Plantation de haricots

Première plantation de haricots nains en pleine terre en extérieur. J’en ai planté une quarantaines en groupes de 4, à +/- 20 cm de distance, une bonne semaine après le semis en caissette. Ce sont des Cupidons, que je cultive pour la première fois.

C’est aussi le jour du premier doryphore sur mes patates. Le réchauffement du sol les a réveillés apparemment.

Semis de pavot des Alpes

Quand on dit que la reproduction par semis n’est pas nécessairement fiable à 100%, ces deux pavots des Alpes sont issus de graines provenant d’une même capsule d’un pavot des Alpes orange. Il y a une différence sensible entre les deux couleurs. La différence provient peut-être aussi du substrat : l’un est en pleine terre et l’autre en terreau en pot avec apport d’engrais rose.

Aubriétia

Les aubriétias forment de beaux tapis fleuris. Dommage qu’après la floraison ces plantes perdent tellement de leur superbe. Il faut arracher les parties séchées en attendant la repousse l’année suivante. C’est une de ces plantes qui se dissémine facilement par semis naturel. Au départ il y avait des plants bleu foncé et rouge bordeaux uniquement. J’en ai maintenant de toutes les nuances de bleu et de rose, apparemment il se fait de nombreux croisements naturels.

Potager adapté

Il faut s’adapter aux réalités. Du fait de l’âge de mes articulations, je ne fais plus qu’un potager de largeur réduite. Le long de l’autre bordure, je ferai ma ligne habituelle de dahlias et de glaïeuls. Au milieu le terrain sera occupé par des courges butternuts qui ne demandent que peu de travail. Less is more dit-on, je fais moins mais je m’en occupe mieux, et j’essaie malgré tout de cultiver un peu de tout.