Plantation de tomates

Il n’y a plus d’annonce de gel nocturne pour le moment. J’ai ainsi planté mes tomates en serre. Elles ont été semées vers la mi-février. Elles se sont très bien développées, je suppose que l’ensoleillement assez important de le fin d’hiver et de début de printemps y est pour quelque chose. Les pots à fleurs enterrés entre les tomates serviront à l’arrosage.

Semis de tomates

Voilà une anomalie dans mon premier semis de tomates. J’ai fait le semis dans deux godets différents, au même moment, dans le même substrat (terreau universel), placés dans le même environnement (en intérieur). Je vois que dans un godet tous les germes sont normalement formés et que dans l’autre, ils sont pour la plupart restés coincés dans leur tégument. Je fais toujours un semis en deux contenants différents justement pour parer aux aléas des semis (la fonte des semis notamment).

Courge Butternut

Voilà ma récolte de courges Butternut de l’année. Ca représente 20 Kg par plant (au lieu de 32 l’année passée). Ces deux dernières années, j’ai laissé ces courges courir au sol au lieu de les palisser. Cela a eu comme effet que des racines auxiliaires parfois appréciables se sont formées ici et là au long des tiges. En ces années de fortes sécheresses, ça peut vraiment avoir son utilité. Par contre ces plants prennent alors beaucoup de place et se faufilent entre d’autres légumes qu’elles gênent parfois en leur prenant pas mal de lumière.

Oignons de garde

Malgré des attaques de mouches de l’oignon et la sécheresse de l’été, ma récolte d’oignons de garde est potable (13 kg au lieu de 15 kg habituellement, à partir de 500 gr de petits bulbes à planter). A voir si la conservation sera bonne car les traces laissées par les larves de la mouche peuvent induire des départs de pourriture. C’est pourquoi j’ai laissé les oignons quelques semaines dans le fruitier extérieur avant de les mettre en cave, j’ai alors vérifié chaque bulbe et enlevé les dernières peaux mortes en surplus.