Boutures de rosiers

Mes boutures de rosiers polyantha jaunes prélevées mi-octobre de l’année dernière fournissent déjà des plants fleuris. Apparemment les fleurs de ces jeunes plants tiennent mieux que celles des plants-mères. Ces boutures avaient passé l’hiver ans des pots en terre cuite dans un mélange moitié tourbe et moitié sable (boutures dites en bois sec).

Choysia

La plantation du jour : deux choysias (orangers du Mexique). Je me suis laissé inspiré par de beaux exemplaires vus en Bretagne, les voyages forment les jardiniers. Mais ici ce sera une sorte de pari. Jusqu’à présent je les ai perdus à l’occasion de nuits de gel prononcé. Pour changer je les ai planté côté ouest de la maison plutôt que côté est. Je suppose que ça aidera. A l’arrière des choysias, c’est un rosier grimpant rouge foncé planté l’automne dernier. Je compte le laisser aussi libre que possible pour qu’il s’étale naturellement aussi bien en largeur qu’en hauteur. La limite sera que l’on puisse encore passer sans se faire accrocher dans des épines.