Muflier

Quand on dit que la reproduction par semis n’est pas toujours 100% fiable, notamment du point de vue des couleurs … Ces trois mufliers nains sont issus de semences reprise sur une seule et même hampe florale de muflier nain blanc pur. Un des trois a cependant une couleur allant nettement vers le jaune.

Semis de pavot des Alpes

Quand on dit que la reproduction par semis n’est pas nécessairement fiable à 100%, ces deux pavots des Alpes sont issus de graines provenant d’une même capsule d’un pavot des Alpes orange. Il y a une différence sensible entre les deux couleurs. La différence provient peut-être aussi du substrat : l’un est en pleine terre et l’autre en terreau en pot avec apport d’engrais rose.

Haricot

le premier semis de haricots de l’année. Si le semis réussit, je les planterai en pleine terre dans la serre à la mi-avril. Ce sera trop tôt pour le planter en extérieur, vu la période de gel que nous avons habituellement à la mi-mai. Je fais l’essai de cultiver une espèce dite ancienne : des Rois des Belges, du semencier bio Semailles. Je ne suis pas par nature un fan des espèces oubliées, mais un petit essai ne peut faire de tort.

Semis de chicons

Vu l’absence prolongée de pluie, le sol est assez sec en surface. J’ai alors arrosé la place de semis de mes chicons hier soir sur une vingtaine de centimètres de large pour pouvoir affiner la terre et faire le semis correctement ce matin. Cela fera aussi une réserve d’humidité en surface le temps de la levée du semis. Pour compléter, j’ai recouvert le semis d’un voile d’hivernage lesté de barres de bois et censé limiter les pertes par évaporation. Ca devrait marcher comme ça. C’est ce que j’avais fait aussi pour mes scorsonères, qui commencent maintenant à lever.

Semis de laitues

J’ai fait le premier semis de laitues pommées en pleine terre (des Merveilles des 4 Saisons), en collerettes anti-limaces. Comme on annonce du gel pour quelques nuits encore, j’ai couvert les semis avec des petites cloches en plastique. Le principe est de semer dans 4 collerettes toutes les 2 semaines environ de façon à avoir toujours des laitues juste à point (c’est le principe de semis étagés). J’ai aussi planté mes oignons et mes échalotes. Il n’y a plus qu’à attendre.

C’est parti!

J’ai fait mes premiers semis en pleine terre en extérieur, sous tunnel rigide. Il y a 2 lignes de carottes Nantaises et 1 ligne de laitues à faucher. A part ça, il reste au potager pour le moment, ayant passé l’hiver en place : des choux-fleurs d’hiver, des oignons rouges d’hiver, de l’ail et des poireaux d’hiver. Et j’ai fait une plantation d’œillets Chabaud géants. C’est parti pour le saison de jardinage.